Laissons le vent tourner les pages...

Laissons le vent tourner les pages ...

L'herbe était parsemée de petites pierres blanches et quelques oliviers bas y poussaient. L'après-midi était d'un jaune éclatant. Je m'assis dans l'herbe, sous un des petits arbres, dont les branches n"étaient guère loin de ma tête, et je me reposai en regardant Avignon de l'autre côté du Rhône. C'était très doux, très tranquille et très agréable, bien que je ne sois pas certain que ce fût tout ce que je me serais attendu à trouver dans une semblable combinaison d'éléments : le mur d'une vieille cité comme toile de fond, un baldaquin d'oliviers et, comme couche, la terre provençale.
Henry James, Voyage en France

mardi 29 décembre 2015

Quelques escapades hivernales







3 commentaires:

  1. Tes photos ont un charme incomparable ; elles sont Silencieuses et donnent envie de folâtrer dans cette campagne hivernale
    Quant aux photos félines, je me régale de ces beautés qui me font songer à d'autres beautés du maquis :-)
    Que cette fin d'année te soit la plus douce possible
    Bien affectueusement
    Rose

    RépondreSupprimer
  2. Quel plaisir de voir ce paysage et de te suivre dans tes escapades.
    Mais ce sont tes chats ou bien tu as trouvé des sosies ?-:))))
    Je vais voir ton autre billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le premier pèle-mêle c'est le minou de la colline, sur les dernières photos, ce sont Tadzio, Fujita et ma douce Dandie !
      Bisous Mimi

      Supprimer