Laissons le vent tourner les pages...

Laissons le vent tourner les pages ...

L'herbe était parsemée de petites pierres blanches et quelques oliviers bas y poussaient. L'après-midi était d'un jaune éclatant. Je m'assis dans l'herbe, sous un des petits arbres, dont les branches n"étaient guère loin de ma tête, et je me reposai en regardant Avignon de l'autre côté du Rhône. C'était très doux, très tranquille et très agréable, bien que je ne sois pas certain que ce fût tout ce que je me serais attendu à trouver dans une semblable combinaison d'éléments : le mur d'une vieille cité comme toile de fond, un baldaquin d'oliviers et, comme couche, la terre provençale.
Henry James, Voyage en France

mercredi 16 juillet 2014

Livraison...




Fujita participe à la venue de Christelle, oui c'est un Vespa !









C'est comme cela ici ! C'est parti, confiture d'abricots en préparation... Je vous laisse !



dimanche 13 juillet 2014

Feuillets d'été ♥ ♥ ♥ ♥ ♥




Vous connaissez mon amour pour les chats, j'ai eu un coup de ♥ 
en découvrant ce nouveau livre. Vanille, Arthur, Roxane et tous les autres sont de vrais personnages.
C'est à travers leur regard félin que Nadia Benchallal photographie Paris et au fil de leurs portraits, 
qu'Olivia Snaije raconte la ville Lumière d'hier et d'aujourd'hui.
Tous ces chats séduisants entraînent le lecteur dans une promenade originale à travers la capitale, 
à laquelle ils apportent une touche unique et incontournable, à la fois sage et folle, tendre et indépendante.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Après les Stars Parisiennes quelques images de mes copains aux pattes de velours,
beaucoup moins sages, mais très indépendants !!!









Mes chats provençaux : Fujita, Tadzio, Micio, Dandie ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Il manque la seule née à la maison, Lilou qui était en vadrouille lors de ces portraits
faits pendant la naissance de la deuxième cigale ...


voir ce lien très sympa d'une rencontre des deux auteurs avec Roxane...http://www.linstantparisien.com/chatsparisiens/





jeudi 10 juillet 2014

Cigalo

Une nouvelle naissance sur l'acacia, juste à portée du regard...





Micio me tient compagnie...



  quelques figues cueillies ce matin ...


le Mistral souffle encore, mais les cigales chantent à tue-tête...








bientôt... les ailes sont chiffonnées, le vent les bouscule mais la cigale s'accroche...











les heures s'écoulent, elle reste cramponner à sa dépouille, elle est peureuse ou paresseuse ? 

Micio après une petite sieste à l'ombre, est revenu près de mon poste d'observation...

Je reviens de temps en temps, mais elle n'a pas bougé, je m'occupe ailleurs...






le vent souffle de plus belle, elle continue de se faire dorer au soleil...


Encore quelques images des figues avant de les faire cuire car je ne pourrai pas manger toute ma cueillette...




 C'est la fin de l'après midi quand enfin elle décide de lâcher prise et de commencer son ascension.
Je la vois qui scintille là-haut à 5/6 mètres, elle a ses teintes grises d'adulte maintenant, comme le tronc
où elle s'est accrochée pendant de longues heures, résistant au Mistral.
J'ai fait quelques vidéos, mais je n'ai pas encore trouvé le système pour les diffuser sur le blog...
Malgré la récréation, j'ai fait quand même 5 pots de confiture de figues.