Laissons le vent tourner les pages...

Laissons le vent tourner les pages ...

L'herbe était parsemée de petites pierres blanches et quelques oliviers bas y poussaient. L'après-midi était d'un jaune éclatant. Je m'assis dans l'herbe, sous un des petits arbres, dont les branches n"étaient guère loin de ma tête, et je me reposai en regardant Avignon de l'autre côté du Rhône. C'était très doux, très tranquille et très agréable, bien que je ne sois pas certain que ce fût tout ce que je me serais attendu à trouver dans une semblable combinaison d'éléments : le mur d'une vieille cité comme toile de fond, un baldaquin d'oliviers et, comme couche, la terre provençale.
Henry James, Voyage en France

vendredi 20 mai 2016

Quelques escapades dans les Alpilles...

Dimanche de Pentecôte,  le 15 mai, les champs de coquelicots, les moutons, la Chapelle St Sixte,  le village et les Alpilles...







Une petite marche dans la colline d'Eygalières puis dans le village, le 10 mai ...





Le 7 mai, du côté de Saint-Rémy-de-Provence, le long du canal ...




 Une promenade avec Mistral dans les vignes Milan




Que regarde-t-il ? Il est haut comme 3 pommes et n'a peur de rien !!!


Et bien Mistral qui lui fait 900 kgs !!!


Micio, Tadzio, Dandie et Fujita, le bonheur est dans le pré le 22 avril...
Lilou n'est pas là !!!


Le 16 avril un petit tour chez Jeanne Bayol à Saint-Rémy



Au retour les champs de Colza bordant la route...


Le 16 février, il fait un froid de canard, le mistral souffle très fort, promenade dans la colline


Le 8 février les Alpilles du côté de la Vallongue... une journée printanière !


Habituellement il y a un petit lac à cet endroit...

  
Je les adore ces fleurettes 










J'ai la chance d'habiter dans ce petit coin de Provence et de m'émerveiller encore tous les jours, lorsque je me promène dans les collines. Il est facile, même à pied, de profiter de cette belle nature.
Au fil des jours et des saisons, mon petit appareil photo dans la poche je peux glaner tous ces instants.


lundi 29 février 2016

Horizons lointains













Un paysage qui m'enchante toujours, la vue sur le Mont Ventoux.
En arrivant sur les hauteurs de Ménerbes, le Mont se voile de quelques petits nuages épars.
Mais en levant les yeux vers le campanile, vous pouvez voir que le ciel est azur.

dimanche 28 février 2016

Sivergues

Le village "au bout du monde" évoqué par Henri Bosco















"C'est bougrement perché Sivergues et perdu au diable vert... " disait Henri Bosco de ce minuscule village. Fief dépendant de Saignon, Sivergues devient  autonome au XIVe siècle.  Après les grandes épidémies, le village se repeuple, entre 1501 et 1523, grâce à l'attribution d'actes d'habitation à huit familles vaudoises.

Le village est caché dans le Massif du Luberon à 590 mètres d'altitude entre Bonnieux et Apt.
Une petite route étroite où l'on peut apercevoir de temps en temps le Ventoux à travers un environnement très nature et qui finit au village en cul de sac !
Pas âme qui vive, seulement un gentil Golden Retriver qui nous accompagne tout le long de notre promenade, réclamant de temps en temps une caresse.
Dans les ruelles en calade, nous croisons un randonneur, Sivergues est le point de départ de superbes randonnées dans les bois sauvages, le long de l'Aiguebrun, vers le plateau des Claparèdes.
Au détour d'un petit chemin, nous entrevoyons une roulotte colorée, mais vite il faut quitter les lieux, de nombreux 4X4 et Pick-Up envahissent la colline et les alentours du hameau, des chasseurs peu sympathiques à nos yeux, effectuent  une battue, .
Toutou Golden Retriver nous attend inquiet au bout du chemin et semble heureux quand il nous voit faire demi-tour et revenir vers le parking !!! Il s'en retourne vers les maisons lorsque nous avons repris notre place dans la voiture.